Découvrir l’Australie en camping-car

Lors de notre périple de 8 semaines en Australie (du 23 oct. au 15 déc 2017), de Cairns à Sydney, nous avons opté pour la location d’un camping-car…mais un GRAND camping-car!

On vous raconte tout dans cet article : notre expérience, nos ressentis, les avantages, les inconvénients, les campings australiens et la conduite en camping-car.

ob_0a4155_20171201-031437-resized

Il est souvent plus avantageux financièrement d’acheter un véhicule puis de le revendre en Australie. Mais cela a un intérêt si on reste au moins 6 mois, compte tenu des délais de ventes et d’achats, sans compter la paperasse….  pour 2 mois, la meilleure solution reste la location.

☆ L’ AGENCE: il est très facile de louer via internet, le meilleur site étant motorhomerepublic.com. Suivant d’excellents avis sur Internet, nous sommes passés par detourOZ, basée en Australie et Nouvelle-Zélande, tenue par des français pour réserver notre campervan (avant notre départ). Ils nous ont proposé différentes agences de locations australiennes et différentes gammes de prix. Ils ont aussi su comprendre nos besoins pour adapter leur propositions. Nous avons choisi « Cruisin »qui propose des véhicules récents (Il y a aussi Britz, Apollo parmi les plus courantes). Ayant eu des difficultés ensuite avec cette agence en Nouvelle-Zélande, nous ne conseillons pas detourOZ mais de passer en direct avec le loueur.

☆ COÛT ET ASSURANCE : 100 euros par jour de location pour ce beau camping-car auquel il faut ajouter 30 euros par jour pour l’assurance tout risque avec une franchise à zéro. A noter une très forte saisonnalité des prix qui doublent lors des vacances scolaires australiennes.

☆ LE CAMPING-CAR: Notre choix s’est porté sur un camping-car spacieux et confortable…Eh oui! A notre âge, on apprécie de plus en plus le confort et puis nous voulions cuisiner afin d’éviter les restaurants et la mal-bouffe australienne…nous ne l’avons pas regretté !

• Marque FIAT.

• Boîte automatique (génial 😁), très maniable.

• Poids: 3 Tonnes/ Longueur : 7,50m/  Hauteur: 3,50m ( hyper important qu’un des deux sorte pendant les manoeuvres pour vérifier si ça passe 😉)

• 6 couchages (idéal en fait pour 2 adultes et 2 enfants)

• 1 capucine avec un lit double.

• 1 grand coin salle à manger convertible en lit double.

• 1 autre petit espace avec table convertible également en lit (pour enfants)

• 1 kichnette, avec plaques de cuisson au gaz, grill, grand frigo, micro-ondes, ustensiles de cuisine.

• 1 douche et des toilettes. (Réservoir d’eau de 100 litres).

• Plein d’espaces de rangement.

• Table et chaises de camping, 1 auvent.

Tout est fourni: draps, oreillers, couettes, torchons, serviettes de bain, PQ.

La classe, quoi! 😉

☆ PERMIS REQUIS: Permis B+ Permis international

Il faut avoir entre 21 et 70 ans pour conduire en Australie un véhicule de location.

☆ NOTRE PREMIERE EXPERIENCE:

Habitués à voyager en hôtels, guesthouses ou parfois locations d’appartements, ce fut donc notre première expérience à tous les 2 en la matière!

Le gars de l’agence de location s’est voulu rassurant en nous disant: » Le plus difficile, c’est de sortir le campervan du parking, si vous réussissez tout ira bien…Good Luck!! »

Nous avons passé le portail sans problème et après 1 ou 2 jours de tâtonnements, nous étions familiarisés avec l’engin, c’était parti pour l’aventure…en roulant toutefois bien à gauche 😁

☆ LES AVANTAGES:

• Voyager en camping-car nous a procuré un vrai sentiment de liberté par rapport aux transports en commun que nous avons l’habitude de prendre.

• Aucune obligation de respecter un itinéraire à la lettre.

• Selon la météo, on peut changer de cap.

• Possibilité de s’arrêter pour une pause pique-nique ou café quand bon nous semble et où bon nous semble.

• Pas de prise de tête à chercher une chambre pour la nuit suivante.

• On ne change pas de lit tous les 2 jours!

• Pas besoin de porter son sac à dos.

• Le camping-car est un vrai petit appartement sur roues…ne pas avoir à faire et à défaire son sac tous les 2 jours est appréciable surtout sur le long terme 😁

• Nous avons la sensation d’avoir fait également plus de rencontres.

ob_17f7c6_20171116095522-resized

☆ LE SEUL PETIT INCONVENIENT:

• Un fois bien installés dans le camping, on a parfois eu la flemme de le ressortir pour visiter…alors en personnes organisées et prévoyantes (si si!), nous avons choisi les campings près des centres d’intérêt, des plages (certains avec accès direct) ou bien nous faisions les visites avant de s’installer.

• Si nous avions notre propre camping-car, nous aurions définitivement deux vélos à bord !

☆ LES CAMPINGS AUSTRALIENS:

L’Australie tout entière est dévouée au camping… c’est une RELIGION!

Hors saison, les retraités australiens sillonnent les routes avec leur caravane ou s’installent plusieurs semaines, voire des mois, dans les campings. De la caravane Vintage au bus aménagé, de la caravane sortie d’un film de Mad Max au combi Volkswagen ou à la simple tente, les Australiens sont les rois du camping. La météo clémente toute l’année sur la côte Est y aide 😉

Nous nous sommes arrêtés uniquement dans des  » Caravan Parks » que l’on a choisis sur l’appli  »Wikicamps ». Cette application donne toutes les indications des services présents ou non sur les caravans parks, les prix ainsi que de nombreux commentaires.

Les campings australiens proposent très souvent de belles infrastructures: emplacements ombragés avec dalle de béton (idéal pour manger sur une table droite 😉),eau, l’électricité, égouts perso, des sanitaires modernes (parfois un peu vieillots) mais surtout très propres, certains avec diffuseur de parfums et musique mais là c’est le TOP!

Pas besoin de traverser tout le camping avec son PQ à la main, tout est fourni 😉

Des cuisines très bien aménagées (pour les campeurs en voitures ou petits vans) avec gazinières ou planchas, micro-ondes, frigos, éviers, ustensiles de cuisine, éponges, torchons…

ob_c55d46_20171113-033347-resized

Sur les sites, il y a presque toujours des zones réservées au BBQ (électriques).

ob_58414c_20171201-031724-resized

Possibilité également de laver le linge dans les laveries (laundry): grosses machines industrielles pour 3, 4 ou 5 $ ainsi que des sèche-linges et des tables à repasser pour ceux qui veulent être impeccables en voyage 😉

A chaque fois, tout est dans un excellent état de propreté ! Eh oui…l’Australien respecte le bien public ❤ A noter qu’il est demandé de ne plus faire de bruit après 22 heures, consignes toujours respectées à la lettre, même dans les campings envahis par les jeunes surfeurs le week-end. Respect.

Les camps sont aussi équipés de  »Dump points » pour évacuer les eaux grises et surtout la cassette des toilettes…

Tâche qui ne nous a pas parue aussi terrible que certains ont pu nous la décrire avant notre départ! 😜

Coût moyen pour un  »powered site (c’est-à-dire permettant le branchement à l’électricité, de remplir le réservoir d’eau et d’avoir accès à tous les services indiqués) : entre 18 et 24 euros pour le véhicule et les 2 occupants.

Il nous est arrivé 2 fois de réserver 2 jours avant certains emplacements en fonction du lieu plus ou moins prisé ou pendant les week-ends mais en octobre, novembre jusqu’à mi-décembre, nous n’avons pas rencontré de problèmes, il y avait toujours de la place.

Il existe également des aires de camping gratuites, les  »free camps », sans eau ni électricité.

Le camping sauvage est peu autorisé et souvent signalé par les panneaux :  » NO CAMPING » ou  »NO OVERNIGHT STAY »

☆ CONDUITE EN CAMPING-CAR: QUELQUES CONSEILS…

• Même si ces engins sont très maniables, ils ne se conduisent pas comme une voiture 😉

La première chose, c’est de rester très concentré et attentif.

La deuxième chose, c’est de rouler à gauche!

L’arrivée sur un rond-point peut paraître comment dire?…déroutante la première fois 😉

Donc, nous, on disait tout haut: » Je roule à gauche » ou  » Je reste à gauche »! Ça marche 😉

• Avant de démarrer, tout doit être rangé, rien ne doit traîner, toutes les fenêtres et ouvertures doivent être fermées et si vous ne voulez pas tout ramasser par terre au premier virage, il faut bloquer les placards…et on sait de quoi on parle 😉

• Dès qu’il y a une manoeuvre à faire, l’un de nous descendait systématiquement pour guider et vérifier que tout passe bien…pas que la longueur mais aussi la hauteur (branches d’arbres, panneaux…)

• Contrairement en France, pas besoin de saluer chaque camping-car que vous rencontrez! Ouf! 😁

• Nous nous sommes limités à 90km/h sur les grandes routes.

• Les routes (Highways) entre Cairns et Brisbane se résument souvent à des 1X1 voies avec de temps en temps des voies de dégagement pour dépasser. Elles ne sont pas toujours en très bon état 😐 Beaucoup de chaussées déformées, de trous, de bosses et quand on est en camping-car, on les sent!

ob_95155d_20171029084517ob_ad783c_20171101-073724

Par contre, les routes entre Brisbane et Sydney sont de meilleure qualité et très souvent des 2X2 voies.

Beaucoup de portions de routes sont en travaux…

  • Il est assez facile de se garer même avec un véhicule de 7m50 car les places sont grandes (les australiens ont de très grosses voitures hors ville, du type pick-up ou grand 4×4).
  • La limitation en ville est de 50km/h, sur les Highways de 80 à 110km/h.

    Mais nous avons vu des limitations parfois très surprenantes sur de petites routes de campagne ou de montagne… limitées à 100 km/h!!! 🙄

    • Les australiens sont très respectueux du code la route et la police ne fait pas de cadeaux.

    • Rester courtois sur la route (nous n’avons pas entendu un seul klaxon en 2 mois)

    • Attention toutefois aux gros  »trucks » australiens (jusqu’à 4 remorques)  qui une fois lancés roulent aussi vite que les voitures. Ils n’hésitent absolument pas à dépasser si besoin et c’est parfois assez impressionnant 🤤

ob_3297b2_20171102061244-resized

☆ LES PEAGES: bordélique !! Il y en a à Brisbane et Sydney. Si on est passé sur une route ou un pont ou un tunnel à péage, on a 3 jours pour appeler un numéro pour payer via carte bancaire. Sinon majoration et amendes. Lorsqu’on passe un péage, il y a un panneau (Toll) et une caméra prend une photo de la plaque d’immatriculation. Pas la peine de ralentir.

☆ LE COÛT DE L’ESSENCE: On avait un camping-car diesel qui consommait 10 litres au 100 kilomètres (on en a fait 4370!!). Prix du litre de gasoil : 0,9 euros.

☆ CONCLUSION:

Si vous hésitez à louer un camping-car, foncez! Vous ne le regretterez pas 😁

ob_b1e5b3_20171107-042203

2 réflexions sur “Découvrir l’Australie en camping-car

  1. bonjour !
    merci pour votre super article sur la découverte de l’Australie en camping car !
    c’est ce que nous souhaitons faire l’été prochain, côte est de Brisbane à Cairns à 4 avec 2 ados de 16 et 13 ans.
    accepteriez vous de partager votre expérience avec nous afin de nous aider à construire ce périple ? j’avoue que cela m’effraie un peu 😦
    merci beaucoup et bravo pour votre blog 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s