Roumanie : 3 jours à Bucarest

La capitale roumaine nous est apparue cahotique, étonnante, en rénovation et pleine de contrastes! Il serait certainement très intéressant de la revisiter dans quelques années…

20180721_144520_resized

Bucarest, surnommée le Petit Paris, connut son âge d’or au début du XXe siècle. La 2nde Guerre Mondiale, des tremblements de terre et le communisme ont définitivement changé le visage de la ville! 😈

20180721141956_resized

 

VISITE DE LA VILLE:

• Le Palais du Parlement: bâtiment colossal construit sous le régime de Ceauseşcu entre 1984 et 1989.
Le site officiel du Palais demande de s’inscrire 24h avant pour le visiter, en téléphonant. (Nous avons appelé le matin même et avons obtenu un rendez- vous à 13h sans difficulté !😁). Prévoir son passeport. Visites en roumain, en anglais, en français, en italien, en espagnol.
Plusieurs visites possibles dont la « standard » 1h20, celle que nous avons choisi.
La visite ne couvre que 5% du bâtiment…car il y a 1100 salles qui ont la plupart aucun intérêt !!! Possibilité de visiter le sous-sol (partie technique).
Tarif: 8,50 €/ personne.

ob_0fcd64_20180719-154208-resized

• Nous sommes maintenant des habitués des « Free Walking Tours ». On recommande vivement les 2 tours proposés lors de notre passage, à savoir:

1) « L’histoire de Bucarest »: tous les jours à 10h30 et 18h.
Le tour retrace 500 ans d’histoire de la ville.
Départ sur Unirii Square, près de l’horloge.
Église Stravopleos et son cloître/ Caravansérail ou le Manue’s Inn/ Ruines de la Citadelle de Vlad Țepeş / le Boulevard Victorii/ la Place de l’Université.

 

2) « The Royal Century »: tous les jours à 10h30. Une balade de 2h à travers l’architecture néoclassique française.
Rendez-vous au National Military Club, en face du drapeau.
Les anciens palais reconvertis en hôtels luxueux/ l’Athénée Romain/ Place de la Révolution…

 

Ces 2 tours sont extrêmement bien faits, en anglais, toujours par des étudiants, au moins 2h de visite, avec des anecdotes, des questions- réponses, de l’humour et beaucoup de recul sur leur pays!

 

• Le centre historique se situe autour de la rue Lipscani où l’on trouve beaucoup de bars, restaurants et boîtes de nuit.

ob_1116a2_20180719153856-resizedob_2efc76_20180719153852-resized

• Librairie française:  » Kyralina  » près de l’ambassade de France. Un grand choix de livres écrits en français.
• Librairie Carturesti: dans la rue Lipscani. Livres en anglais et en roumain. Très bel endroit!

20180721142325_resized

• Hébergement:
Hôtel Ibis, près de la « Gara de Nord ». Très pratique quand on arrive ou repart en train Et donc proche du métro et des bus. Basique et sans surprise!
Tarif: 40€/ nuit sans les petits déjeuners.

• Déplacements:
A pied et en métro (assez lugubre mais efficace!). Achat d’une carte de 2 voyages minimum aux automates dans la station.
Tarif: 0,50 € le voyage.
Uber fonctionne également très bien.
Attention aux arnaques avec les taxis qui seraient un peu roublards…

• Restaurant libanais…pour changer un peu de la cuisine roumaine 😉: le  » Sharkia  » dans l’hôtel Radisson Blu.
Très bonne cuisine libanaise. 34€ pour 2 avec mezzes et plats de viande.

• Période: Juillet 2018.
• Météo: chaud et orageux.

 

Tous nos articles sur la Roumanie : cliquez ICI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s