Roumanie : La Moldavie et les Monastères de Bucovine

La Bucovine est une magnifique région encore authentique et la visite de ses anciens monastères est un MUST lors d’un voyage en Roumanie.
C’est un de nos gros coups de ❤

ob_c53505_2018-08-27-19-53-53

Et nous avons commencé par…

IAŞI:  (prononcer « Yache »)

La plus grande ville de la région (290.000 hab.) fut pour nous une agréable surprise!

Certes, c’est une grande ville mais il est très agréable de se promener dans ses grandes allées piétonnes, ses jolis parcs bien entretenus (dont le Parc Copou) et sur ses belles places.
Elle est moderne mais on peut y voir encore beaucoup d’églises, elle était jadis surnommée « la ville aux cent églises »! Ne pas râter la cathédrale et la magnifique église des 3 hiérarches, un magnifique palais de la Culture comprenant 4 musées de qualité, des théâtres, des bâtiments de différents styles.
Ville universitaire, elle accueille un grand nombre d’étudiants chaque année. On y trouve également de nombreux bars et restaurants avec terrasse et un centre commercial flambant neuf (le Pallas Mall derrière le palais de la Culture).
Voir également le grand hôtel Traian sur la Grande Place de l’Union (Piața Unirii) conçu par Gustave Eiffel.

☆ HÉBERGEMENT :

• Hôtel « Arnia »: près de la gare ferroviaire. Très bon hôtel au très bon rapport qualité /prix. Neuf. Très moderne et propre. Nous avons séjourné 3 fois à Iaşi et y sommes retournés à chaque fois 😉
Tarif: 35/40€ selon les nuits. Petit déjeuner en supplément, très bon buffet.

☆ LOCATION DE VOITURE: pour faire le tour des monastères de Bucovine.

Agence: Autonom (compagnie roumaine) à Iaşi.
Tarif: 300€ les 7 jours, assurance comprise.

• BOTOŞANI:

Ville moyenne de Moldavie Roumaine (106.000 âmes environ) nous est apparue tout de suite agréable car très verte avec beaucoup de parcs, de forêts et lacs aux alentours, des zones piétonnes et un ancien centre historique très intéressant.

La ville est riche culturellement puisqu’elle a vu naître le grand poète roumain Mihai Iminescu (omniprésent dans la ville: statues, rues, parc, théâtre…) et le plus connu des historiens roumains et homme politique Nicolae Iorga.À la fin du XIXe siècle, + 50% de la population était juive et habitait le centre historique. Malheureusement cette population a été décimée durant la seconde guerre mondiale ou a fui vers Israël jusqu’à la fin de la période communiste. Il reste actuellement 80 juifs à Botoşani, une seule synagogue sur les 70 que comptait la ville et un cimetière juif.

La ville a également connu plusieurs vagues migratoires d’Arméniens qui ont construit de belles maisons que l’on peut encore admirer même si sous le régime de Nicolae Ceauceşcu, beaucoup ont été rasées. D’ailleurs, il y a encore dans la ville, une église arménienne ainsi qu’un vieux cimetière arménien.
La ville comporte une partie plus moderne avec des grandes avenues, des centres commerciaux et son lot de blocs d’immeubles. Elle compte aussi un grand nombre de monastères et d’églises dont une église catholique!received_2335890323340762

OFFICE DE TOURISME DE BOTOŞANI:

Une mention spéciale à ce bureau d’informations touristiques qui nous a extrêmement bien accueillis et renseignés ! Nombreuses explications, dépliants et cartes avec différents tours: historique, multiculturel, religieux, juif, arménien, Iminescu.
Vous devez passer par là avant toute visite de la ville.
Facebook: https://www.facebook.com/travelbotosani/

☆ VISITES:

• Le centre historique: ses vieilles maisons colorées et le Grupul Statuar.

• L’hôtel de Ville  » Clădirea Primărei »received_2192717590839608

• Les céramiques de Botoşani sont réputées: visite gratuite possible des ateliers  » Kuty Ceramics ».

• Le « Monumentul Răscoalei de la 1907 ».received_450386599141878

• Casa Ankele (1836), maison d’un riche marchand arménien.

• La Casa Văsescu (1890)

received_2354735608139169

• La Casa Ventura (XIXe siècle). C’est maintenant le musée ethnographique.

received_2360222654297585

• La Casa Memorială de Nicolae Iorga (XIXe siècle).
Entrée: 4 lei (1€).

• La Casa Ciomac Cantemir, de style moldave (1880). Fermée lors de notre passage.received_708770279558824

• La Casa Moscovici (1872)

received_334085580847760

• Le Teatrul Mihai Eminescu (1914)
• Le Tribunal de Botoşani (Tribunalul)

received_918005731871830

• Les Halles et le marché qui sont encore en parfait état de fonctionnement « Halele lui Saligny.

• Musée d’histoire (Muzeul de Istorie, 1904/1906).received_878485409172720

☆ EGLISES ET MONASTÈRE:

• L’église Uspenia où le poète Mihai Eminescu a été baptisé .
• L’église Catholique (milieu du XIXe siècle )
• L’église Arménienne Sainte Marie (1350)
• L’église Sainte Georges en rénovation lors de notre passage. (1551

• L’ancien et très beau monastère Saint Nicolas Popăuți fondé par Stefan Cel Mare en 1497.

• La dernière synagogue de la ville « Oiche Sil » (1834) et l’une des plus vieilles de Moldavie Roumaine.
Nous avons pu voir un office, jour de shabbat.

☆ AUX ENVIRONS DE LA VILLE:

• La maison Natale de Mihai Iminescu à Ipoteşti.

Entrée :4 lei (1€)

• Monastère de Zosin, très récent entouré de champs.
• Monastère Verona.

• L’ancien cimetière juif à 10′ de voiture.

☆ RESTAURANTS:

• « Popaş Cucorani », à la sortie de la ville, le meilleur restaurant du coin, dans un très beau cadre. Plats traditionnels, viandes et poissons.

• Pour un en-cas:  » La Piadina » dans la grande rue piétonne. Produits frais. Grande variété de petits sandwichs faits à la  demande.

• Petru: chaîne de pâtisseries boulangeries, spécialisées dans les délicieux « covrige », ceux au chocolat sortant du four sont à tomber!

received_901628490210795

☆ HÉBERGEMENT:

• Hôtel « Maria », agréable, calme car situé dans la rue piétonne en face du Musée d’Histoire. Belle piscine, grande chambre. Bon petit déjeuner.
Tarif: 33€/ nuit.

☆ TRANSPORTS:

• Nous sommes arrivés de Iaşi par le train (2 trains avec 1  changement. 3h30)
• Toute la ville peut se visiter à pied.
• Pour sortir de la ville, il y a des bus ou des taxis.
• Quelques trams circulent en ville également.

☆ SHOPPING:

• Grand Mall avec quelques enseignes occidentales. Belle vue au dernier étage sur la ville.
• Centre commercial.

En conclusion, superbe destination pour ceux qui souhaitent sortir des chemins touristiques classiques.

• ITINERAIRE: LES MONASTERES DE BUCOVINE

La Bucovine se targue de très beaux monastères médiévaux du XVe et XVIe siècles, inscrits au Patrimoine de l’Unesco.
Ils attestent d’une foi ardente, rempart contre l’envahissant empire ottoman de l’époque et comptent parmi les plus originaux de la chrétienneté.
Des fresques colorées exceptionnelles ornent leur intérieur comme leur extérieur et dont certaines ont très bien résisté aux rudes hivers de la région. Elles étaient destinées à expliquer aux paroissiens analphabètes les histoires bibliques.
Il se dégage de tous ces monastères une atmosphère très particulière empreinte de spiritualité, de foi, de calme, de douceur notamment le matin et le soir…

ob_19b1fc_2018-08-27-19-55-17

Nous avons visité 5 monastères peints. Chacun d’entre eux est unique, partage des motifs communs et est associé à une couleur.
Tarif: 1,10€/ adulte/ monastère (5 lei)

☆ JOUR 1:

Départ de Iaşi et route vers la Bucovine.
Visite du 1er monastère: Voroneț
Visite du 2e monastère: Humor

• Restaurant:

 » Hilde’s Restaurant » à Manastirea Humorului. Très très bon.

• Hébergement:
Pension « Silvia » à Gura Humorului, grande maison, terrasse et cuisine pour se faire à manger, barbecue, jardin, face aux montagnes. Calme, accueil très sympa.
Chambre très propre avec balcon mais sdb commune.
Tarif: 25€/la nuit, sans petit déjeuner.

☆ JOUR 2:

Les Monts Rarău à une soixantaine de kms. Y aller par beau temps uniquement! Jolie route. Plein de sentiers de randonnée bien balisés.

• Restaurant:  » Hanul Păstrăvului  » à Pojorâta.
Un des seuls du coin. Spécialités de truites.
2 repas= 15€

• Hébergement:
Pension:  » DMC House » à Frumosu. Simple, neuve, cuisine. Mais au-dessus d’un bar!
Tarif: 21€/ la nuit.

☆ JOUR 3:

Visite du 3e monastère: Moldovița
Visite du 4e monastère: Sucevița
Visite de Marginea connue pour ses belles poteries noires: atelier AF Magopat Gheorghe, réalisées sur des tours traditionnels. Sommes déçus, on s’attendait à mieux! C’est un magasin avec un petit atelier de poterie. Il y a un tourneur…pour les touristes! Les cars s’arrêtent tous là visiblement. Nous n’avons pas vu beaucoup de poteries noires! ☹
Visite du Monastère de Putna à une vingtaine de kms. Très joli et belle atmosphère.
Un peu plus loin, à Rădăuți, il y a la plus vieille église de Moldavie dans le monastère Bogdana.

• Restaurant:  » Semineu » à  Putna. Plats traditionnels et pizzas, simple et efficace. 2 plats= 15€

• Hébergement:
 » Fresh Accommodation » à Rădăuți. Excellent! Très belle chambre, toute neuve, beau mobilier, moderne.
Tarif: 27€/nuit avec petit déjeuner super copieux compris!

ob_5c883c_2018-08-27-19-52-02

☆ JOUR 4:

Visite du 5e monastère Arbore. Le plus petit et le plus intime.
Traversée de la ville de Suceava. Pas d’intérêt, ville bétonnée.
Route vers Târgu Neamț et tous les autres monastères (non peints).

ob_968f0c_2018-08-27-19-49-07

• Restaurant: Pizzeria  » la Cuptor  » à Targu Neamț.
Pizzas et salades. Terrasse. 2 repas= 8€

• Hébergement:
Pension « Alina » dans le village à Agapia à 2 kms du Monastère Văratec. (2 nuits)
Une maison fleurie, un joli jardin avec balancelle et hamac, tables pour manger dehors. Fruits du jardin (poires, prunes, pommes) à cueillir et à déguster sur place!
Tarif: 23€/ la nuit.

☆ JOUR 5:

Visite des monastères aux environs de Târgu Neamț ❤

Certes ils n’ont pas l’éclat des monastères peints de Bucovine mais…ils ne manquent pas d’intérêt historique,
ils sont tous en activité et accueillent parfois jusqu’à 500 religieux, ils s’inscrivent dans un cadre paisible et parfois très isolé, ils ont également de belles fresques intérieures.
Ils sont tous extrêmement bien entretenus et fleuris.

Nous en avons visité 5, dans le désordre:
Monastère d’Agapia (entrée  5 lei), monastère de Sihla, monastère de Văratec, monastère de Sihastria et le monastère de Secu (gatuits).
Calmes et apaisants, parfois très isolés, anciens ou récents, ils sont superbement entretenus.

☆ JOUR 6:Route pour Bicaz.

Arrêt au monastère de Bistrița.
Barrage et lac de Bicaz: mini croisières possibles sur le lac.
Gorges de Bicaz, pas de parking pour s’arrêter donc c’est un peu le bazar sur le bord de la route 😲
Lac Rouge: pas grandiose mais les Roumains en week- end ou en vacances s’y retrouvent l’été. O touriste étranger 😁
Tour du lac à pied: 1h. Balade agréable.
La petite route entre Bicaz et les gorges est très jolie.

• Hébergement :
à Gheorgheni, à 30kms du lac Rouge.
Hôtel : » Astria », très bien, propre et bien entretenu.
Dîner possible.
Tarif: 42€/ la nuit avec petit déjeuner.

☆ JOUR 7:

Route en sens inverse avec un arrêt au monastère de Păngărați.
Un arrêt dans la grande ville de Piatra Neamț pour ravitaillement. Aucun intérêt particulier.

• Hébergement:
A Roman, hôtel:  » Motel Impérial »
Tarif:  26 €/la nuit. Accueil impeccable, chambre donnant sur la route…

☆ JOUR 8:

Route vers Iaşi (90kms) pour rendre la voiture…

• Période: fin août 2018

• Météo : 28°/30° très belles journées.

Tous nos articles sur la Roumanie : cliquez ICfI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s