Le Nord de la Moldavie

Nous avons visité en voiture la partie Nord de la Moldavie en 3 jours.

Autant prévenir tout de suite, les routes sont très mauvaises dans cette partie du pays! Routes défoncées, cailloux, nids de poule, bosses, routes non goudronnées avec quelques parties correctes (moyenne 40km/h).
Attention au temps passé sur la route: 200kms= 5h!

Impossible à envisager en camping- car.

☆ JOUR 1:  Départ de Chisinău pour le Nord du pays (environ 200kms)

Dès la sortie de Chisinău, nous traversons la belle campagne et ses champs de blé, de maïs, de tournesols à perte de vue.

• Le défilé de Duruitoarea Veche:

Près de Costeşti, à l’est du village, coule la rivière Duruitoara. On peut y voir une chaîne calcaire datant de l’ère glaciaire. Une grotte est située près du petit village de Duruitoarea Veche, un ancien lieu de peuplement humain du paléolithique inférieur.
Balade dans le petit village typique.

• Sută de Movile : 

Sur les pentes de la vallée de la rivière Prut (Prout) entre les 2 villages Branişte et Avrămeni, sur 8 kms de long et 2 kms de large, se dressent une centaine de monticules de 15 à 30m de haut et qui constituent un joli spectacle.
C’est le seul endroit ainsi en Europe!
On peut s’arrêter et grimper sur l’un d’eux pour admirer la vue sur la campagne aux alentours ou se balader à pied sur les chemins.

• Padurea Domneasca: 

C’est une zone protégée de Moldavie le long de la rivière Prut à l’ouest de Glodeni et de Falesti. Avec 5735 ha cela est la plus ancienne forêt de prairies d’Europe. C’est aussi une grande réserve de mammifères (cerfs, sangliers, chats sauvages, et visons d’Europe). 
Visite de la réserve. Entrée: 1,50€/adulte 
On peut y voir quelques visons et se balader dans la forêt.
Attention aux moustiques! 

• Hébergement: Pension « la Fontal de Padurea Domneasca ». Location d’une maison pour 3. 
Tarif: 50€/ nuit. 
Nous avons eu d’énormes difficultés à trouver cette pension, indiquée nulle part, mauvaise adresse, mauvais numéro de téléphone… 
Pension très rustique. Accueil moyen. Pas de restaurant à moins de 20kms. Juste un petit magasin d’alimentation pour dépannage. On ne recommande absolument pas! 
Par contre, il y a un hôtel à Glodeni.

☆ JOUR 2: 

• Départ pour le village de Țaul pour la visite du Parc et de la résidence historique Pommer.

Considéré comme le plus grand parc de Moldavie, planté au début du XXe siècle, sur le fief d’Andrei Pommer, un financier de St Pétersbourg. Il y fit construire un manoir et des annexes et planter 150 espèces d’arbres dans un joli parc avec un lac. A l’époque, on comptait une centaine d’espèces d’animaux (biches, lièvres, cygnes…).
Hélas, lorsque nous sommes arrivés nous n’y avons trouvé que des ruines! Tout est à l’abandon par manque de moyens! 
Entrée libre. On peut malgré tout se balader dans le parc et ce qui reste des bâtiments…

• Route vers le village de Rudi.

– Au passage, arrêt pour voir un élément de l’Arc Géodésique Struve qui traverse l’Europe de la Norvège à la Mer Noire.

– Puis visiste du beau Monastère de Rudi, construit en 1777, l’un des plus significatifs édifices de la Moldavie, actuellement occupé par 30 soeurs. 
La petite église de la Ste Trinité était en rénovation lors de notre passage. 

Tenue correcte exigée (pas de shorts ni épaules dénudées, des jupes longues et foulards et pantalons pour les hommes sont disponibles à l’entrée).

• Village de Iarova, près de la frontière ukrainienne:
Il faudra prendre une très mauvaise route (de cailloux) d’environ 7 kms pour arriver jusqu’au tout petit village. On peut y voir une très ancienne belle maison ayant appartenu à Vinogradschi, un polonais. Cette maison est désormais transformée en « Gymnasium », c’est à dire le Collège. Nous avons eu la chance de pouvoir y entrer: 2 salles de classes, 1 salle de profs, très peu de matériel scolaire. Le temps semble s’être arrêté sous l’ère soviétique! Très très intéressant de voir que cela existe encore au XXIe siècle en Europe!
De l’autre côté de la rivière, on peut apercevoir l’Ukraine. 

• Sur la route de Soroca, visite du Monastère de Cosăuți.
Situé à 160kms de Chisinău, cet ancien monastère de moines a été fondé en 1729, il fut détruit par les turcs. En 1994, une nouvelle église fut reconstruite. Dorénavant,  seules trois soeurs et 1 prêtre y vivent. 
Non loin, il y a une source d’eau minérale à laquelle on attribue des qualités curatives et même des propriétés mystérieuses…

• Soroca:

– Arrivée à l’hôtel Central. Simple et propre. Parfait pour une nuit. Le personnel parle anglais. Petit déjeuner 2 €
Tarif: 28€/ la nuit (chambre double).

– Restaurant: le « Salat », très bon, grand choix: salades, pizzas, plats traditionnels et même des sushis! 

– Soroca est située dans le Nord- Est de la Moldavie à environ 160 kms de Chisinău, dans la vallée de la rivière Nistru. La ville et sa forteresse médiévale sont une des plus importantes attractions de Moldavie. La ville est aussi connue grâce à la pierre de Cosăuți.

– La forteresse se visite tous les jours sauf les lundis et mardis. Elle fut construite par Stephan Cel Mare (Étienne le Grand) en 1499. Elles est extrêmement bien conservée.
Jolie promenade devant la forteresse et la rivière Nistru. De l’autre côté de la rivière, l’Ukraine.

– A voir également dans la ville, la colline des Tsiganes: 
C’est un quartier unique sur une colline, fait de palais fastueux et ostentatoires (souvent en construction ou abandonnés) qui se distinguent moins par leur architecture mais surtout par la couleur et parfois par le mauvais goût. Dans les cours, une abondance de statuettes contrefaites, du linge qui sèche, de grosses voitures…
Le plus imposant et grandiose palais est celui du « baron » (le chef des Tsiganes), réplique du Bolchoï, comprenant une trentaine de chambres! Mais on a également vu la réplique de la maison Blanche 🤣

Les Roms se seraient installés en Moldavie en 1417. Des familles de Roms existent dans la plupart de villages moldaves, mais dans nul autre village, ni ville, ils ne sont aussi nombreux et concentrés qu’à Soroca. 

• La Bougie de la Reconnaissance: 

A quelques kms de Soroca, un monument unique baptisé  « Lumînarea Recunoştinței », idée de l’écrivain Ion Druță. Symbole du peuple moldave consacré aux héros anonymes qui ont lutté pour préserver et protéger la culture, la langue et l’histoire de la Moldavie. Haute de 29,50m, il faudra grimper 657 marches pour avoir une vue magnifique sur le fleuve Nistru (Dniestr), Soroca et l’Ukraine.
À la base du monument, se trouve une petite chapelle. 

☆ JOUR 3: • Route (très mauvaise) vers le monastère de l’Ascension du Christ de Japca:

Situé au Nord-Est du pays, sur le bord du fleuve Nistru, il a été fondé au milieu du XVIe siècle. Durant la période soviétique, les monastères étaient tous fermés et ont tous réouvert après la révolution.
Des soeurs y vivent. Nous avons assisté à une cérémonie où une icône qui avait été prêtée au monastère quittait les lieux. 

• Monastère de la Ste Trinité de Saharna:

Situé dans une vallée très pittoresque et une réserve naturelle d’arbres et de fleurs, aux environs du village de Saharna, le monastère a été fondé en 1777.
Prendre le chemin qui mène à une grotte ou qui monte au sommet du petit plateau pour avoir une vue en surplomb sur le monastère.

• Route vers le petit village d’Ignăței à 90 kms au nord de Chisinău: 

Dans ce petit village, habite Valentina, la maman d’Aneta, notre amie Moldave qui nous accompagnait. Ce fut une grande chance pour nous de pouvoir partager un repas traditionnel moldave et de voir la vraie vie dans les campagnes.
Au menu: plăcinta et salarme accompagnés de concombres, betteraves et haricots verts, tout est issu de l’immense jardin que Valentina cultive avec amour! Le tout arrosé de grappa…faite maison bien sûr!  
Une très belle soirée moldave ❤

Conclusion:

De petits villages isolés et parsemés à travers la campagne, des carrioles tirées par des chevaux, de vieilles maisons traditionnelles moldaves bleues ou vertes, de vieux monastères, la campagne est vraiment très belle mais elle se mérite car les routes ne sont pas de bonne qualité. Les panneaux indicateurs manquent, pas facile non plus de retrouver des informations sur les lieux à visiter…

  • Les autres articles sur la Moldavie, la Gagaouzie et la Transnistrie : cliquez ici

Une réflexion sur “Le Nord de la Moldavie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s