Le sud de la Moldavie et la Gagaouzie

Depuis Chisinău, nous sommes descendus en voiture 2 jours dans le Sud du pays et avons découvert un paysage un peu différent du Nord, largement dominé par les vignobles.

☆ JOUR 1:

• A 217 kms de la capitale et à l’extrême Sud-Ouest se trouve le plus grand lac naturel de Moldavie: le lac Manta, 21 km2, dans la région de Cahul. 
Alimenté par le fleuve Prout, il s’étend sur 7 kms de long, à proximité de la frontière avec la Roumanie. 

• A quelques kms de là, un 2e lac, le lac Beleu est situé sur le cours inférieur du Prout, près des frontières avec la Roumanie et l’Ukraine. Cette région constitue l’une des six zones naturelles remarquables du pays.
La rivière Prout dans sa partie moldave a été désignée réserve de Biosphère par l’Unesco en 2018 dont les deux tiers de la surface du site sont occupés par le lac Beleu.

• Possibilité de visiter le lac avec un petit bateau à moteur si plusieurs personnes (petit groupe de 10 environ). Voir sur le site i Telnet. Appeler pour réserver. 
L’accès au lac est très difficile en voiture (route très très mauvaise) et aucune indication.
Tarif: 7,50 €/ personne

• Cahul, la ville du sud de la Moldavie, d’environ 50.000 habitants, située à environ 175 kms de Chisinău et à 5 km de la Roumanie s’est avérée une halte très agréable le temps d’une soirée… une grande place avec une très belle université, l’église…

– Hôtel: le « Marco Polo », petit hôtel de 4 chambres sans prétention dans le centre avec restaurant et bar. Le patron parle un peu français.
Traif: 28€/ nuit avec 2 petits déjeuners.

– Restaurant: Andy’s (chaîne), en face de l’universalité qui propose un grand choix de plats de toutes sortes.

☆ JOUR 2: LA GAGAOUZIE.

Rien qu’à l’évocation de ce nom plutôt exotique, nous avions très envie d’en savoir davantage! 
C’est une région autonome de Moldavie depuis 1994, située près de la frontière Sud de l’Ukraine. 
Les habitants, les Gagaouzes, sont initialement une population turco-bulgare largement russifiée durant les XIXe et XXe siècles et culturellement distincte des turques. Les Gagaouzes sont chrétiens orthodoxes, ils ont leur propre langue: le gagaouze, proche de la langue turque parlée en Anatolie et imprégnée de mots bulgares et roumains. 
La population compte environ 135.000 habitants dont 83% de Gagaouzes + des bulgares, russes, moldaves et ukrainiens. 
Le russe est officiellement la langue de « communication interethnique » et une des langue d’enseignement avec le roumain. 
Partout, la langue russe est utilisée (dans les magasins, les administrations…) 

Il y a aussi de petites populations gagaouzes en Bulgarie et au…..Brésil (immigration de quelques familles en 1926).

• Comrat (Komrat) est la capitale de la région où la statue de Lénine trône toujours!
Voir l’église dans le parc de Comrat. Se balader dans la rue principale et saluer monsieur Lénine 😉
Nous avons trouvé les habitants méfiants au vu de notre appareil photo, se cachant et ne voulant pas être photographiés. Nous avons eu des regards froids et parfois noirs…

• Arrêt dans le village de Beşalma et son petit musée éthnographique. Très intéressant.
Attention! Visite en russe uniquement! Heureusement que notre amie Aneta parle russe couramment 😉
Très intéressant pour mieux comprendre l’histoire des Gagaouzes. 

Tarif par adulte: entrée 0,50€ + 0,75€ pour faire des photos + 2,50€ la visite guidée

Autres articles sur la Moldavie et la Transnistrie : cliquez ICI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s