Japon, Honshu: d’Hiroshima à Osaka

Cette région du sud du Honshu propose des visites extrêmement variées: émotion à Hiroshima, beauté à Himeji, recueillement à Koya-San, douceur maritime à Kobe, côté rebelle à Osaka…. Pas le temps de s’ennuyer !

☆ ARRIVÉE:

En train depuis Beppu (Kyushu).

☆ HIROSHIMA:

received_546927092728599

• Hiroshima est mondialement et funestement connue pour avoir subi le 6 Août 1945, à 8h16, le bombardement atomique perpétré par les Etats-Unis…qui aurait tué environ 75.000 personnes sur le coup, puis 50.000 autres quelques semaines plus tard suite aux blessures et brûlures. Les survivants développeront des cancers, des leucémies… Au total, on estime environ 250.000 victimes, le décompte étant imprécis.

received_378635273020031

• 10e plus grande ville de l’île d’Honshu avec 1,5 millions d’habitants, elle a été entièrement reconstruite après la guerre en tant que « Cité de la Paix » et c’est aujourd’hui une ville très moderne, dynamique, prospère et cosmopolite.

 

⊙ Les visites:

• Elle dispose d’un Patrimoine Historique et Culturel incontournable au Japon: son parc « Mémorial de la Paix » rappelle cet épisode tragique avec notamment l’unique bâtiment restant qui est le Dôme de la Bombe A (Chambre de commerce de l’époque), la bombe ayant tout rasé et brûlé 2,5kms à la ronde. Le monument des Enfants pour la Paix, la flamme de la Paix qui brûlera tant qu’il existera des bombes nucléaires, le Cénotaphe où sont inscrits les noms de toutes les victimes. Parc gratuit.

 


• Le très beau Musée « Mémorial de la Paix » présente les événements qui ont conduit à la guerre et au bombardement. L’exposition permanente extrêmement bien faite, montre toute l’horreur de ce 6 Mai 1945: des photos, des objets, des vêtements récoltés après l’explosion, des témoignages… Entrée: 200¥/personne (2€) + 400¥ (4€) pour l’audioguide en francais que nous recommandons!

 

• Le château d’Hiroshima: complètement détruit lui aussi et reconstruit dans les années 50. Entrée du Parc gratuite.

 

• Le Jardin japonais zen  » Shukkei-en « . Très agréable et beau jardin avec sa maison du thé. Complètement détruit et reconstruit. Il fait bon s’y balader en fin d’après- midi. Entrée: 260¥ /personne.

 

• La « Promenade de la Paix »: le long de la rivière, une belle balade aménagée.

 

• Spécialité locale: l’okonomiyaki une sorte de crêpe fourrée avec de la viande, du chou, des nouilles et toutes sortes d’ingrédients supplémentaires comme du fromage, des oeufs, des huîtres, des oignons, badigeonnée d’une sauce sucrée. Le cuisinier la prépare devant vous sur une plaque chauffante… très bon!

received_531386927623987

• Déplacements:

La ville possède un réseau de trams qui s’étale sur 35 kms. Mais nous avons tout visité à pied très facilement!

received_409797243051568

⊙ Hébergement:

• Hôtel  » Royal Park Riverside » 3*, très bien situé au bord de la rivière avec une très jolie vue et proche de la gare ferroviaire. Très bon petit déjeuner. Tarif: 86 €/ nuit avec petit déjeuners.

☆ ILE MYAJIMA:

⊙ Accès depuis Hiroshima. Train jusqu’à la gare Miyajima Guchi puis ferry, toutes les 10′.

 

⊙ Visites:

• L’île de Miyajima est un des plus beaux sites du Japon et pour cause… située au large d’Hiroshima, elle détient une des plus belles vues du pays avec son magnifique Torii flottant du Sanctuaire Itsukushima, malheureusement en cours de rénovation (pour être tout beau pour les prochains J.O de 2020 au Japon!) et inscrit au Patrimoine de l’Unesco.

received_619833545087343

• Sacrée, l’île a la caractéristique de ne pas abriter de tombes. Par contre, alors que nous escaladions sous un soleil radieux, le très joli Mont Misen, entouré d’une luxuriante forêt d’érables rouges, on a pu voir un grand nombre de temples et de pagodes.

 

• Mais aussi une multitude de petits bouddhas tous coiffés d’un bonnet en crochet, cachés dans la nature.

 


• Arrivés au sommet du Mont Misen, nous fûmes récompensés par une splendide vue panoramique sur la baie d’Hiroshima et les îles environnantes.

 

• Nous étions accompagnés de cerfs sauvages que l’on peut voir partout dans la ville, les temples et le parc.

received_2439808172781906

• Rien de tel en descendant que de goûter aux 2 spécialités de l’île: le Momiji Manju, un gâteau moelleux en forme de feuille d’érable fourré à la pâte de haricot rouge et les huîtres chaudes 😋

 

• La montée et la descente vers le mont Misen peut également se faire par le télécabine (Ropeway). Tarif: 10€/ personne.

received_2423402561280816

☆ OKAYAMA:

received_964566303876499

⊙ Arrivée de Hiroshima en Shinkansen. 30′.

⊙ Visites:

Lorsqu’on vient à Okayama (située entre Hiroshima et Osaka), c’est pour admirer un des trois grands jardins du Japon: le jardin Korakuen.

• Achevé il y a environ 300 ans, couvrant 14 ha, il comprend de vastes pelouses, une colline, une maison d’habitation, des rizières, des plantations de thé, des cerisiers, des érables rouges, une maison du thé…

 

… Avec en toile de fond le beau château d’Okayama du XVIIe siècle.

received_2353784984874844

received_2328797200784084

• Balade à vélo: il est possible de pédaler sur la piste cyclable entre Okayama et Soja. Elle traverse les rizières, des champs et de petits villages. Elle nous a menés jusqu’à 2 jolis temples.

 

⊙ Hébergement:

• Le « Cosy Hostel »: récent, très bien situé près de la gare ferroviaire. Des chambres avec lits superposés, très propres. Pas de petits déjeuners mais possibilité de se faire à manger (belle cuisine au rez de chaussée). Tarif: 60€/ nuit.

☆ KURASHI:

⊙ S’y rendre: nous avons un aller retour en train depuis Okayama. 30′ l’aller. La gare se situe à 20′ à pied des sites historiques.

• La ville de Kurashiki fut une jolie surprise!

received_458935184715984

• Son atout se trouve dans le vieux quartier Bikan qui rassemble d’anciens édifices en bordure du canal. La ville est d’ailleurs surnommée la « Venise nippone » ….c’est peut -être un peu too much!

 

• De vieux entrepôts servaient autrefois à stocker du riz. Ils sont extrêmement bien conservés et ont été transformés en musées et boutiques.

 

• On peut aussi observer de jolies maisons anciennes.

 

• On ne manquera pas de monter jusqu’au sanctuaire Achi jinja qui surplombe la ville et ses toits.

received_447058312834680

☆ HIMEJI:

• Sur le chemin entre Okayama et Osaka, nous avons fait un stop (en train) pour visiter le château de Himeji, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1993, construit en 1609 et surnommé le « Château du Héron Blanc », il est l’un des derniers châteaux féodaux en bois du Japon et certainement le plus beau!

 


• Tout près du château, on peut également visiter le très grand et beau jardin Koko- En qui commence à revêtir les couleurs de l’automne 🍁🍂🍁

 

☆ OSAKA:

received_1823418824468149

• Avec ses 2,6 millions d’habitants, Osaka, 3e ville du pays, a la réputation d’être rebelle, bourrue et un peu moins « dans le moule » qu’ailleurs au Japon.
Plus « occidentale », on a constaté qu’ici on marche à droite et qu’on se tient dans l’escalator à droite également (contrairement au reste du Japon) et donc elle semble être un peu plus « sale » (faut pas exagérer… elle reste très propre pour un occidental!). D’accord…on a pu voir trois mégots, des stickers collés partout et quelques papiers par terre.

received_420056105375864

⊙ Arrivée:

• Train Shinkansen depuis Okayama, en places non-réservées (moins chères!). 25′.

⊙ Hébergement:

• Hôtel: « The Rise Osaka  » 3*, petite chambre double, moderne et impeccable dans le quartier Umeda et proche de la gare éponyme. Tarif: 55€/ nuit.

⊙ Visites:

• Quartier « Amerika Mura »:

 

• Cet étonnant quartier (village américain) doit son nom dans l’après-guerre de boutiques vendant des articles Made in American et des briquets Zippo 😉

 


• Aujourd’hui, le quartier compte nombre de boutiques branchées appréciées des jeunes gens qui font un peu le spectacle avec des looks très J.Pop.
L’endroit est très photogénique et l’ambiance y est très sympa…

 

• Quartier Dotombori:

C’est le quartier le plus animé la nuit: néons, pubs et enseignes géantes, restaurants, J.POP et un monde fou! Nous l’avons aussi visité de jour…

 

Et de nuit…

 

• Marché Kuromon Ichiba:

Grand marché sous des arcades où il est possible de goûter à quelques spécialités de la ville notamment les Takoyaki, des boulettes de poulpe.

 

• Une activité très intéressante et qui permet de se plonger dans les traditions japonaises….assister à une cérémonie du thé avec option kimono (Très bien à Maikoya, dans le centre d’Osaka).

 

⊙ Déplacements: très vaste réseau de métro facile à utiliser.

☆ KOBE:

⊙ Accès depuis Osaka,30kms, train tous les quarts d’heure. 25′. Les 2 agglomérations se touchent.

⊙ Visites:

Kobe est une cité internationale, de nombreuses communautés asiatiques et occidentales y vivent… On a pu voir plusieurs églises et une synagogue, il existe également une mosquée.
Accrochée à une colline, Kobe est peu étendue (même si elle compte 1,5 millions d’habitants) et on peut se balader facilement à pied d’un quartier à l’autre.

received_2190001314640855

• Nous avons tout d’abord déambulé dans les petites ruelles en lacets de Kitano, un agréable quartier à flanc de collines possèdant encore des « ijinkan » (maisons des étrangers) abritant les premiers résidants occidentaux de Kobe. On y trouve aussi un grand nombre de cafés et restaurants du monde entier.

 


• Nous nous arrêterons dans 2 temples où de nombreuses familles japonaises se sont retrouvées le temps d’une cérémonie shinto en habit traditionnel ou d’un mariage.

 


• La baie de Kobe est très jolie et bien aménagée avec de grands espaces, des cafés et restaurants avec terrasses, des malls où les jeunes gens aiment se retrouver.

 


• Nous finirons notre itinéraire par la très animée Chinatown aux boutiques et restaurants clinquants. Nous y dégusterons quelques excellents gyosas et dumplings.

 

☆ KOYA-SAN:

⊙ Accéder au Mont Koya-San (montagne sacrée) depuis Osaka est un petit périple tout à fait réalisable en train sur une journée mais qui se mérite! Il faut environ 1h30 pour atteindre Koya-San. La dernière partie du voyage est un vrai plaisir, le petit train se faufilant à travers d’étroites vallées vertes dans un superbe paysage.
Une fois sortis du train, il faut prendre un funiculaire à la pente plutôt vertigineuse puis une fois arrivés en haut (800m d’altitude), c’est en bus que le trajet se termine jusqu’à Koya-San.

• Là, est installé un ensemble monastique bouddhiste de 117 temples, dans un cadre naturel magnifique, inscrit au Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO depuis 2004.

 

• Le coeur de la visite réside dans une sublime balade à travers l’immense cimetière Ukuno-in qui abrite près de 200.000 pierres tombales de samouraïs, de personnalités et de gens ordinaires.

 


Au bout du chemin se trouve le Gobyo Kukai (mausolée) où se recueillent de nombreux pèlerins bouddhistes (mais où il ne sera pas permis de photographier).

 


• Le reste de la visite consistera en plusieurs jolis points d’intérêts entre pavillons, pagodes et surtout un merveilleux jardin zen sec dans le temple Kongobu-ji.

 

⊙ Conclusion :

Magnifique région extrêmement diversifiée qui mérite une dizaine de jours.

Une réflexion sur “Japon, Honshu: d’Hiroshima à Osaka

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s