5 conseils pour trouver un hébergement pas cher à l’étranger

Pour nous qui sommes sur la route depuis octobre 2015, les frais d’hébergement représentent 40% de nos dépenses totales. C’est pourquoi nous portons une attention particulière à cette dépense.

Nous n’avons plus l’âge ni l’envie de dormir dans des dortoirs tous les soirs, encore moins dans des logements insalubres ou à l’hygiène douteuse sous prétexte que ce n’est pas cher. Nous recherchons donc le meilleur rapport qualité/prix, dans une fourchette de 15 euros la nuit pour 2 en Asie à 50 euros pour 2 dans les pays occidentaux.

Voici donc nos astuces et conseils pour trouver un hébergement pas cher à l’étranger…

Vérifier le coût de la vie du pays visité

C’est vraiment la première chose à faire!

On sait que certains pays d’Asie ou d’Amérique Latine ont un coût de la vie inférieur à ceux des pays européens. Il est très intéressant de quantifier cette différence pour déterminer le prix que l’on peut mettre pour un hébergement. Nous regardons donc le niveau de salaire mensuel moyen (sur le site numbeo), cela nous donne vite une idée de la somme avec laquelle les locaux doivent vivre.

Par exemple, à l’Ile Maurice, le salaire moyen est de 400 euros par mois. On se dit donc qu’il doit être possible de trouver des hébergements pas chers. Mais lors d’une première recherche, les prix paraissent exorbitants étant donné que le tourisme de luxe y est privilégié et majoritaire. Il faut donc chercher un peu et nous avons trouvé des hébergements à moins de 40 euros la nuit, appartement 2 pièces avec cuisine équipée, grand balcon, Internet, piscine et même Netflix, à 100 mètres de la mer! On peut donc visiter l’océan indien à petit prix.

trouver un hébergement pas cher

Faire attention aux périodes scolaires et fêtes du pays visité

Tout le monde le sait, les prix flambent lors des périodes juillet et août car de nombreux occidentaux voyagent. Nous réservons cette période aux pays un peu moins touristiques (Moldavie, Laos, Pologne, etc..) qui connaissent moins cette flambée des tarifs.

Aussi, nous prêtons systématiquement attention aux dates des fêtes et au calendrier scolaire des pays visités. Et en particulier à la période du Nouvel An Chinois : il nous a déjà été impossible de trouver un hébergement pas cher en Nouvelle-Zélande ou à Bali durant cette période. Mais aussi en Malaisie pendant la période de la Fête Nationale qui tombe en août ou au Sri Lanka et en Inde lors de fêtes hindoues. Et même cela a été parfois impossible de trouver un seul hébergement libre! (Là, c’est galère !).

Nous sommes donc très vigilants à ces périodes où les tarifs peuvent facilement doubler. Soit nous réservons à l’avance quand c’est possible et dans nos prix (voir le point suivant), soit nous évitons ces zones touristiques. Pour connaître ces dates, il suffit d’aller sur son moteur de recherche préféré et de taper le nom du pays et « jours fériés » et « vacances scolaires ».

trouver un hébergement pas cher

Réserver à l’avance ou non ?

Notre doctrine a changé depuis notre départ…

Auparavant, nous ne réservions jamais à l’avance et cherchions une chambre sur place lors de notre arrivée : c’est plus souple et moins contraignant niveau timing. Mais notre expérience a montré que nous payions rarement moins cher, voire souvent plus cher que ceux qui avaient réservé à l’avance sur Internet. On a remarqué aussi que les bons plans étaient souvent complets.

Nous avons donc changé notre fusil d’épaule! Dorénavant, nous réservons 2 ou 3 jours avant, par internet. Ne pas se fier aux mentions alarmistes: « déjà 80% des hébergements réservés dans cette ville pour vos dates » ou « plus qu’une chambre de libre dans cet hôtel pour vos dates » : c’est juste pour vous mettre la pression!

Et si nous restons longtemps dans une ville, nous ne réservons que les 2 premières nuits et ensuite on cherche in situ un hébergement en faisant le tour du quartier où nous souhaitons loger. C’est toujours mieux de rechercher sur place et de négocier en face à face, surtout quand on reste longtemps.

Ainsi à l’Ile Rodrigues, nous avons réservé les premières nuits et recherché un hébergement pour 7 semaines que nous avons payé 17 euros la nuit pour un grand 2 pièces avec terrasse. Cet hébergement n’est sur aucun site Internet. Il faut être sur place pour le trouver en discutant avec les locaux.

trouver un hébergement pas cher

De même à Chiang Mai en Thaïlande où nous sommes restés 1 mois, nous avons reservé les premières nuits dans un hôtel et comme il nous convenait parfaitement, nous avons négocié le reste du séjour sur place (Quel rabais faites-vous si on reste un mois ? Peut-on inclure dans le prix les 2 petits-déjeuners ? Et si nous payons en espèce, faites vous un discount ?).

L’hôte ne payant pas les frais liés aux sites Internet de réservation (souvent au moins 15%) auxquels s’est ajouté un discount de séjour longue durée (non proposé sur internet), nous avons payé environ 30% de moins qu’en passant par un site de réservation sur le Web: les deux parties sont gagnantes.

Réserver en centre-ville

Bien sûr, on trouve plus souvent des hébergements bon marché ou de bon rapport qualité/prix en s’éloignant du centre-ville. Mais si on ajoute les frais de transport et la fatigue pour se rendre en centre-ville où se situe généralement l’animation, finalement en réservant en centre-ville, on y trouve son compte. De plus, les stations de bus et gares sont souvent situées dans les centres, ce qui permet de bouger plus rapidement et facilement, même pour une journée. Nous privilégions donc toujours un hébergement pas cher en centre-ville.

trouver un hébergement pas cher

Faire une proposition directement à l’hôtel par téléphone : ça ne marche pas…ou très rarement

Pour éviter les frais des sites Internet, on peut appeler les hébergements pour essayer de négocier le prix et comme on a le prix proposé par le site internet, on possède un bon point de départ pour la négociation. Franchement, ça ne marche que très très rarement à l’étranger contrairement à la négociation en face à face. On tombe souvent au téléphone sur un ou une réceptionniste qui n’a pas le pouvoir de faire baisser les prix ou qui annonce le même prix que celui proposé sur internet. Sans compter les difficultés pour se faire comprendre dans un mauvais anglais!

En revanche, en France, il vaut mieux passer en direct pour les campings ou maisons d’hôtes qui proposent 2 tarifs : un sur internet et un plus bas quand on passe en direct car ils n’ont pas à payer les 15% de commission au site de réservation.

10 astuces que nous utilisons au cas par cas

Choisir des hébergements tenus par des locaux

Lorsqu’on voyage sac-à-dos, on se rend compte rapidement que de nombreux hébergements (guesthouses, petits hôtels, etc…) sont gérés par des occidentaux. Souvent un peu mieux tenus, ils s’avèrent toutefois plus chers notamment pour tout ce qui concerne les à-côtés : petit-déjeuner, bar, taxi, etc… Et de plus, dans une guesthouse tenue par des français, les clients seront à 90% des français. Ça ne vaut pas la peine de faire 10 000 km pour être entre français!

received 2903606136625074

Ne pas hésiter à choisir d’autres types d’hébergement

Le van ou le camping-car sont de très bonnes options pour visiter la Nouvelle-Zélande ou l’Australie, moins coûteuses que le duo Voiture + Hôtel.

Chercher des avis de clients fiables

Nous faisons confiance aux avis mentionnés sur booking.com et Airbnb car il faut y avoir séjourné pour laisser un commentaire. Nous avons moins confiance en TripAdvisor.

Choisir des hôtels d’affaires pour le week-end

Dans les pays « chers » notamment, il peut être très intéressant de chercher des chambres dans les hôtels d’affaires pour les nuits du vendredi au dimanche soir. Inabordables en semaine, ces hôtels font de très fortes réductions le week-end (jusqu’à 70%). Cela nous a beaucoup servi au Japon et en Corée du Sud ainsi qu’à Kuala Lumpur (Malaisie). Peu de charme dans ces hôtels mais un service au top !!

trouver un hébergement pas cher

S’abonner aux Newsletters des chaînes hôtelières

Nous avons créé une adresse email avec laquelle nous nous sommes abonnés aux Newsletters des chaînes hôtelières. Nous y recevons de nombreuses promotions qui parfois coïncident parfaitement avec nos destinations. Ces promotions sont souvent une gratuité des petits-déjeuners et/ou la troisième ou quatrième nuit offerte.

Éviter les hébergements cités dans les guides

La promotion faite grâce aux guides de voyages comme le Routard ou le Lonely Planet implique que les prix flambent souvent dans ces établissements et que la qualité baisse. Surtout que tous les voyageurs se promènent avec les deux mêmes guides…

Être fidèle à un site de réservation

Rien de très original car nous privilégions booking.com, le leader mondial. Après plusieurs réservations, on obtient un statut « Genius » qui nous permet d’avoir de nombreuses remises (-10%, petits-déjeuner inclus) et très souvent l’annulation gratuite.

Savoir ce que l’on veut

On peut facilement filtrer avec booking.com les équipements nécessaires. Le parking gratuit ou une cuisine équipée partagée nous on fait économiser de l’argent, au Japon notamment où les tarifs des parkings et des restaurants ne sont pas donnés. Et étonnamment, ces auberges de jeunesse ou hôtels n’étaient pas plus chers que les autres.

trouver un hébergement pas cher

Privilégier les hébergements traditionnels

Il faut privilégier la Casa Particular à Cuba, le Hanok en Corée ou le Ryokan au Japon. Les plus luxieux sont souvent très chers et réservés à une clientèle de groupe, mais on peut en trouver en cherchant bien à des prix « routards » ou légèrement plus.

Réserver avec un VPN

C’est un peu technique mais ça peut permettre de faire d’énormes économies. Le VPN est un petit module qu’on installe sur son ordinateur et qui permet de faire croire qu’on est physiquement dans un autre pays.

Ainsi lorsqu’on regarde le tarif depuis la France d’un hôtel en Pologne, il est étonnant de remarquer que si grâce au VPN on fait croire que notre ordinateur est situé en Pologne, le tarif de la même chambre dans le même hôtel sur le même site Internet est proposé à un prix nettement inférieur, tenant compte du pouvoir d’achat de la Pologne dans notre exemple. Ça ne marche pas à tous les coups et même de moins en moins. Mais ça vaut le coup d’essayer car les économies peuvent être fortes.

Conclusion

Nous espérons que ces conseils vous permettront de trouver un hébergement pas cher à l’étranger.

Merci de nous faire part de vos conseils et commentaires !!

4 réflexions sur “5 conseils pour trouver un hébergement pas cher à l’étranger

  1. Merci pour tous ces bons conseils. Adepte de voyages, vous m’en avez appris.Bonne continuation à vous. Cordialement
    Marie

  2. Merci pour ces quelques conseils précieux. Et un plaisir de vous lire 😉 . Envie de faire la même chose avec femme et enfant 😀

Laisser un commentaire