La Mer Noire en Roumanie

Nous voulions visiter la Mer Noire en Roumanie pour voir à quoi ressemblaient les stations balnéaires de l’ère communiste. On a vu mais on n’est pas convaincus! 😉

Tout d’abord…

• CONSTANȚA

ob_9c2220_20180724-173123-resized

La plus grande ville et le port le plus important de la région côtière, 280.000 hab.

Nous y avons élu domicile pendant 8 jours. N’ayant pas réservé de logement à l’avance… en cette période estivale, nous avons eu un peu de mal à trouver!

• Logement:
Appartement grand 2 pièces, à 4kms de la gare, près du grand Mall « City Park », pratique 😉
Tarif: 55€/ nuit.

Consulter les disponibilités et réserver un hébergement à Constanta. 

• Visite de la vieille ville:
Le tour est assez vite fait…
La grande Place (sans charme) et la statue d’Ovide.
La petite mosquée et son minaret où l’on peut monter admirer la vue sur la ville. Tarif: 1€/ personne.
La cathédrale orthodoxe St Pierre et St Paul.
Balade sympathique sur la promenade en bord de mer du côté du beau Casino Art Nouveau…abandonné.
La marina  » Tomis Harbour » où l’on trouve nombre de petits restaurants de poissons.
Quelques musées que nous n’avons pas visités.
Le reste de la ville n’est que larges avenues avec grands immeubles.

• Les plages
Toutes les plages sont aménagées. Elles attirent beaucoup de monde notamment le week-end. Des transats, des parasols et des bars avec musique à fond. Location d’un transat: 3,50€.
Le front de mer est bétonné également et beaucoup de constructions sont à venir ☹

ob_2d8c33_20180726-174312-resized

• Déplacements
Nous avons utilisé les bus de la ville. Billets à acheter dans de petits kiosques aux carrefours des boulevards.
Tarif: 0,30€ / le ticket.

• Supermarchés
Cora: dans le grand mall « City Park » ainsi que de nombreuses enseignes, banques, restaurants…

• Salle de fitness
 » Mega Gym » salle spacieuse sur plusieurs niveaux. Salles de cardio, muscu, cours collectifs…
Tarif: 3,50€/ la journée.

• MAMAÏA

THE station balnéaire de la région, à 10kms au nord de Constanța. C’est la plus grande, la plus connue et la plus onéreuse station roumaine de vacances d’été ⛱
Une fine bande de sable de 8kms de long remplie de vacanciers venus de toute la Roumanie profiter des constructions en bord de mer durant tout l’été 🌞

Mamaïa n’était qu’un village de pêcheurs grecs et de bergers roumains, ayant jadis appartenu à un bey ottoman d’origine tatare dénommé Mamaï. Ce n’est qu’à partir de 1906 que les premiers hôtels balnéaires commencent à s’élever et la station ne devient populaire qu’à partir des années 1930. Fermée pendant la guerre, elle est développée dans les années 1960 par le régime communiste qui y construit de grands hôtels allant jusqu’à 15 étages.

Dans les années 1970, sa renommée est parvenue jusqu’en France et en Belgique francophone parce qu’à la grande époque du communisme, c’était une destination bon marché et populaire, à moins de trois heures d’avion, où de nombreux syndicalistes et membres du PCF venaient en vacances.

La station attirait aussi beaucoup de Soviétiques, d’Allemands de l’Est, de Polonais, de Tchécoslovaques cherchant le climat chaud ainsi que des Roumains qui s’y rendaient non seulement pour la plage et la mer mais aussi pour les magasins alimentaires, beaucoup mieux fournis que dans le reste du pays.

Même si désormais de nombreux bars branchés avec transats, parasols et musique à fond, des restaurants, des discothèques et de nouveaux resorts jonchent les plages privées, pour des ouest-européens, cela nous apparaît comme une station balnéaire familiale un peu bas de gamme, au front de mer bétonné et bing- bling.
Pour nous…0 charme! 🙃

Le bus n° 100 mène à toutes les plages jusqu’au nord de Mamaia.

• EFORIE NORD ET EFORIE SUD

2 petites stations balnéaires à 20kms au sud de Constanța, réputées pour leurs cures thermales et bains de boue.
Pour s’y rendre: train à Constanța. Tarif: 0,30€/ personne. 35′.

Le front de mer est un petit peu moins bétonné mais toujours autant de monde! Nombreuses plages privées avec parasols et transats et peu de place pour les personnes ne voulant pas en louer ☹
Des hôtels vieillots ou vieillissant mal. Des plages et du sable sales!

ob_425927_20180727171632-resizedob_401959_20180727171607-resizedob_4bd487_20180727-183010-resizedob_589c08_20180727-182156-resized

1ère déception pour nous en Roumanie ☹
Peu d’intérêt et trop peu de charme sur cette côte! Nous avons préféré les plages du delta du Danube.

• Période: fin juillet.
• Météo: 25°/30° avec beaucoup d’orages!

Quelques liens utiles pour visiter la Mer Noire en Roumanie 

Nous conseillons plusieurs livres pour préparer votre voyage : le guide Michelin (édition février 2021), qui est clairement le guide le mieux fait pour visiter la Roumanie (Fnac.com ou Amazon.com), le dictionnaire insolite de la Roumanie, pour casser de nombreux préjugés sur ce pays (Fnac.com ou Amazon.com) et Hors-piste en Roumanie de Grégory Rateau écrivain français installé en Roumanie (Fnac.com ou Amazon.com). 

q? encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=206725085X&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format= SL160 &tag=confidences08 21ir?t=confidences08 21&l=am2&o=8&a=2067227394q? encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=2846301247&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format= SL160 &tag=confidences08 21ir?t=confidences08 21&l=am2&o=8&a=2846301247q? encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=2343093598&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format= SL160 &tag=confidences08 21

Quelques sites pour bien préparer son voyage
Réserver un hébergement sur Booking.com

Réserver une voiture à moindre coût sur le comparateur Carigami, qui compare les tarifs de toutes les agences de location de votre destination.

Payer zéro frais bancaire à l’étranger avec la carte ultim de Boursorama pour tous vos retraits et paiements (80 euros offerts pour l’ouverture d’un compte).

8 réflexions sur “La Mer Noire en Roumanie

  1. j’y ai séjourné qq jours en 1991…2 tarifs dans les hôtels « miteux » bas prix pour les roumains et 10 fois plus pour les européens , malgré des lavabos et sanitaires nauséabonds…c’était en août les plages étaient peu fréquentées…un grand souvenir une journée avec les pêcheurs sur le bras St George dans le delta du Danube. J’y suis repassé à vélo en mai 2015 lors d’un périple à vélo , c’était quasi désert. J’ai séjourné dans 1 gd hôtel sur la jetée pour une vingtaine d’euros ,petit déj compris , vélo garé dans le salon d’accueil ….
    Merci pour vos récits…

  2. De quand date votre visite Laurence ?
    L’imposant casino de Constanța est enfin en rénovation depuis l’an dernier après des années d’abandon.
    D’accord pour le côté bling bling de Mamaïa, même si j’ai gardé un bon souvenir de mon séjour à l’hôtel Rex en juillet 2002. Les plages y sont désormais régulièrement nettoyées, contrairement à celles d’Eforie. Beaucoup de Roumains restent encore peu soucieux de l’espace public.
    Dommage que vous ne parliez pas de la petite station de Costinesti, qui a un certain charme, comme celle de Vama Veche, avec son coté branché et bobo…Il y a même un coin nudistes.

  3. C’est triste mais malheureusement vrai. Je suis revenu en 2020 après des longs années et c’était plus que décevant. Services médiocres a des prix élevés. L’intérêt de visiter le littoral roumain est uniquement pour voir comment on peut administrer mal une zone avec du potentiel touristique important. Le système des chèques vacances accordé aux budgétaires roumaines n’arrange pas du tout les choses car ils sont oblige de les dépenser a l’intérieur du pays du coup ça motive pas les opérateurs touristique d’améliorer leurs services.

Laisser un commentaire